Frédéric perimon

Avec ses fausses machines/vraies sculptures, Frédéric PERIMON disserte depuis 1991 sur les troubles rapports qui nous lient au monde, aux autres et à nous même.


A partir de 2010, dessins et collages amorcent un lent virage vers les images, aboutissant tout naturellement aujourd'hui à la peinture.


Du sculpteur, il garde les techniques sophistiquées, du dessinateur les trames vibrantes... son souci du détail (et son daltonisme) débouchent sur une démarche où cohabitent rigueur et poésie, intuition et réflexion.


Le support change, Frédéric PERIMON, ses questions, ses pulsions restent.